Rwanda: la dépigmentation, le « cauchemar » du président Kagame

Avoir un teint clair, le rêve de plusieurs jeunes femmes et hommes africains qui ont recours à la dépigmentation, ne serait plus bientôt possible au Rwanda. Après le Ghana qui a mis le black-out total sur les produits éclaircissant et la dépigmentation en soi, le Rwanda s’invite dans la mouvance.

Il ne sera plus toléré le commerce et l’usage même des produits éclaircissant au pays de Paul Kagame. D’après Africanews, l’alerte a été donnée par le président Kagame qui a demandé aux services de police, ainsi qu’au ministère de la Santé, d’ouvrir une campagne à l‘échelle nationale sur la question.

La campagne prévue dans les mois à venir prendra en compte tous les niveaux allant des fabricants, vendeurs et revendeurs, aux consommateurs. Dr Diane Gashumba, la ministre de la santé assure que l’opération sera encadrée par la loi régissant l’utilisation des produits éclaircissant, déjà en place.

Même si certains utilisent ces produits par ignorance ou par erreurs, nombreux sont ceux qui ont des idées bien arrêtées en le faisant. Pour ces derniers, la beauté rime avec le teint clair ou rouge.

« Plus tu es claire, plus tu es jolie ». Il faut à tout prix devenir teint clair. Celles qui n’ont pas des moyens se procurent des produits de qualité douteuses et se retrouvent à la fin avec un teint multicolore, tacheté de partout. Les hommes également s’invitent dans la mouvance de dépigmentation, ils pullulent dans plusieurs pays africains.

Pourtant, la dépigmentation n’est pas sans effet néfaste. L’une des conséquences directes d’après les dermatologues est le cancer de la peau. La non application des mesures contre la dépigmentation serait d’après certains internautes la raison pour laquelle le fléau persiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *