Togo: jour du déluge, Lomé fortement militarisée ce jeudi !

Jour J, jour du « déluge »! La tension reste palpable aux premières heures de ce jeudi 29 novembre 2018. Un impressionnant dispositif de sécurité est visible à chaque coin de la capitale. Plusieurs autres villes du pays devraient connaitre la même ambiance. A l’appel de la coalition des 14 partis de l’opposition, quelques manifestants, aux couleurs de leurs partis politiques se convergent vers les points de départ des marches. 

L’accès au centre ville relève d’un véritable parcours de combattant ce matin. Fouilles minutieuses, barrières, occasionnent des embouteillages monstres, rendant ainsi la circulation lente. Bien que la marche pacifique de ce jour soit concentrée sur la canton de Bè, une équipe d’Africa Top Success a constaté des barrières érigées par des forces de l’ordre dans les quartiers Agoè, Grand contournement, Adidogomé et Totsi.

Sur les réseaux sociaux, les images de rassemblement des manifestants font rage.

A noter qu’à Bassar, le préfet de la localité, le Col Faré Bonfo a interdit les marches politiques au motif que la ville connait des situations d’instabilité.

« Bassar connait actuellement une situation sécuritaire très fragilisée et délétère suite aux derniers affrontements armés entre les ethnies konkomba et tchokossi dans le Ghana avec à la clé, l’intrusion et la circulation anarchique des armes à feu dans le Grand Bassar… En attendant que cette situation sécuritaire soit assainie par nos forces de sécurité, les marches politiques de tout bord, sont interdites dans la préfecture de Bassar », précise le préfet dans un courrier adressé le 27 novembre à la Coalition des 14.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *