Rwanda: construction d’une Silicon Valley africaine

Le Rwanda voit grand et vise loin. Les autorités envisagent créer une cité de l’Innovation qui va constituer la Silicon Valley africaine dans la capitale Kigali. A cet effet, le pays bénéficiera d’un investissement de 400 millions $ de la part du fonds panafricain d’investissement Africa50.

L’accord a été acté au cours de l’Africa Investment Forum à Johannesburg entre le gouvernement du Rwanda et le fonds panafricain d’investissement Africa50. Selon un communiqué publié par l’institution spécialisée dans le financement des infrastructures, le nouvel investissement s’effectuera dans le cadre de ce mémorandum d’entente.

L’institution aura donc pour tâche prioritaire de s’occuper minutieusement de la construction d’infrastructures immobilières selon l’esprit de l’accord. Il est chargé également de l’érection de complexes commerciaux dans la future Kigali Innovation City (KIC). Désormais partenaire et co-sponsor du programme, la plateforme d’investissement devra également attirer de nouveaux investisseurs et partenaires, en vue de mettre en œuvre le projet.

Prévue pour être construite sur environ 70 hectares à quelques kilomètres de la capitale du Rwanda, la KIC est un projet du gouvernement de Paul Kagame, visant à créer un hub technologique panafricain dans le pays.

Avec une valeur estimée à 2 milliards $, le projet devrait à terme créer plus de 50 000 emplois et générer 150 millions $ d’exportations dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), en plus d’attirer environ 300 millions $ d’investissements directs étrangers par an.

Notons que ce projet d’une « Silicon Valley africaine » vise également à devenir une véritable usine de fabrication d’entrepreneurs technologiques pour le continent, à travers les nombreuses universités qui y seront implantées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *