Togo, l’un des points de transit du commerce illicite des défenses d’éléphants

Selon un rapport publié jeudi par Science Advances, des braconniers impliqués dans le commerce illicite de défenses d’éléphants ont été arrêtés grâce à des tests ADN effectués sur des lots de marchandises de contrebande.

Par ailleurs, il y a eu 38 saisies de marchandises de 2006 à 2015. Pour déterminer la provenance des défenses, Samuel Wasser, professeur de biologie à l’Université de Washington, effectue des études scientifiques à partir des empreintes ADN permettant ainsi d’établir la traçabilité.

Par conséquent, trois grands cartels du trafic d’ivoire en Afrique ont été repérés. Il s’agit de Mombassa (au Kenya), Entebbe (en Ouganda) et Lomé (au Togo). Les résultats des études effectuées permettront de renforcer les poursuites pénales contre les trafiquants les plus importants.

Notons que plusieurs lots d’ivoires ont été saisis ces dernières années à Lomé dans les conteneurs du Port Autonome ou dans les boutiques d’antiquaires.

Source: Togo Top Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *