Philippe: « Il faudrait être sourd pour ne pas entendre la colère des Français »

Dans un souci d’apaisement face à la crise qui secoue la France, laquelle marquée par la grogne des gilets jaunes depuis trois semaines, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce mardi 4 décembre à la mi-journée la suspension pour six mois de la hausse des taxes sur le carburant, une mesure attendue après les violences du week-end dernier.

Par ailleurs, souligne RFI, les tarifs du gaz et de l’électricité n’augmenteront pas pendant l’hiver. A noter que ces mesures devraient entrer en vigueur dès le 1er janvier 2019.

« Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l’unité de la Nation », a souligné le chef du gouvernement lors d’une allocution télévisée, ajoutant qu’il « faudrait être sourd » pour ne « pas entendre la colère » des Français.

« Nous voulons dans ce laps de temps identifier et mettre en œuvre des mesures d’accompagnement justes et efficaces. Si nous ne les trouvons pas, nous en tirerons les conséquences », a ajouté le Premier ministre.

A noter que quelques instants après l’annonce du chef du gouvernement, les gilets jaunes ont fait savoir leur déconvenue en  jugeant « insuffisant » ce moratoire sur la hausse du carburant.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *