Législatives au Togo: la C14 entre en « campagne » avec des manifestations d’envergure

Aux grands maux, les grands remèdes, l’incertitude qui plane sur le Togo devient de plus en plus inquiétante à l’approche du 20 décembre. Alors que les parties prenantes aux législatives ont débuté hier leur campagne, l’opposition coalisée a dévoilé ce mercredi, son programme de campagne visant à empêcher le « coup de force électoral » contre la feuille de route de la CEDEAO et les lois de la République. Un agenda très chargé qui s’étend sur une semaine de manifestations sur « toute l’étendue du territoire » national. 

Face aux professionnels de médias ce matin, la C14 a présenté les moyens par lesquels, elle compte stopper le processus électoral en cours. Par ailleurs, elle est revenue sur son indignation face au pouvoir qui jusque là, lui a imposé des itinéraires et qui s’est toujours permis d’interdire les manifestations dans certaines localités du pays.

« La Coalition tient à informer l’opinion nationale et internationale que par un courrier daté du 02 décembre 2018, elle a signifié au Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales qu’elle n’entend plus se plier devant l’interdiction de ses manifestations ou l’imposition des itinéraires desdites manifestation », lit-on dans son communiqué.

A noter que le programme de campagne de la coalition se définit comme suit:

  • Jeudi 06 et vendredi 07 décembre 2018: caravane de sensibilisation dans les rues de Lomé et des villes de l’intérieur
  • Vendredi 07 décembre 2018: prières musulmanes aux intentions du Togo à la mosquée du terminal du Sahel à 12h30
  • Samedi 08, lundi 10, mardi 11, mercredi 12, jeudi 13 et vendredi 14 décembre 2018: marches synchronisées à Lomé et sur toute l’étendue du territoire
  • Dimanche 09 décembre 2018: messes aux intentions du Togo à 6H à Kovié, Culte protestant aux intentions du Togo à l’Église Presbytérienne de Nyekonakpoé et à l’Église Méthodiste Salem de Hanoukope à 9h
  • Samedi 15, dimanche 16, lundi 17, mardi 18 décembre 2018: marches synchronisées à Lomé et sur toute l’étendue du territoire

En attendant de communiquer dans les prochains jours les itinéraires, la coalition invite la population à rester déterminée et mobilisée, au motif que les élections du 20 décembre constituent « un grave danger pour le Togo ».

Elle invite par ailleurs les facilitateurs et la CEDEAO à prendre « leur responsabilités pour éviter aux populations togolaises, des violences et massacres que peuvent engendrer le simulacre d’élection en cours ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *