Ghana: un nouveau soutien pour la Fédération de café

La Fédération Ghanéenne de Café rêve d’un meilleur développement de son secteur. Les responsables du regroupement ont paraphé à cet effet un mémorandum d’entente avec l’Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM).

Les documents ont été paraphés à Accra la capitale ghanéenne par Anselme Gouthon, le président de l’ACRAM et Nathaniel Nsarko, le président de la CFG. Les deux entités n’ont qu’une seule ambition, œuvrer pour réussir à booster la filière café au Ghana.

En effet, l’ACRAM et la CFG espèrent grâce à cette nouvelle collaboration mieux coordonner les actions en matière de production, de distribution et de promotion. Cette collaboration est la résultante d’un constat opéré par les spécialistes du domaine. Le Ghana a des besoins. N’étant donc pas membre de l’ACRAM, le pays avait besoin d’un accord entre les deux parties pour pouvoir bénéficier de ses actions et surtout de son expertise dans le domaine. .

« Cet accord aidera Accra à accélérer son programme de développement agricole », a indiqué à l’occasion Nathaniel Nsarko.

De son côté, Anselme Gouthon a expliqué que la collaboration avec l’ACRAM concerne la recherche, la planification, amélioration génétique des plantes, le contrôle qualité, notamment.

Notons que la mission de l’ACRAM est de mettre en commun les expériences en matière de recherche, de production, de transformation et de promotion de la consommation locale.

Au Ghana, c’est surtout dans l’Est et particulièrement la région de la Volta, qui est le centre de la culture. C’est là que les planteurs de cacao ont ressuscité la culture du café, autrefois courante dans cette ancienne colonie britannique.

Au cœur des montagnes verdoyantes, les plantations de café, introduites dès le XVIIIe siècle, avaient quasiment disparu après l’effondrement des cours sur les marchés mondiaux dans les années 80, selon Michael Owusu-Manu, chercheur agronome ghanéen.

Désormais plusieurs initiatives sont entreprises pour soutenir le secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *