George Weah: « Si vous êtes corrompu, vous ne resterez pas dans mon gouvernement »

Depuis sa prise de fonctions fin janvier 2018, George Weah mène un rude combat contre la corruption, qui gangrène le Liberia. Un pays au passé sombre, ravagé par la guerre civile de 15 ans, puis une épidémie d’Ebola particulièrement meurtrière en 2014, et dont l’économie sort à peine d’une récession sévère. En quête d’investissements pour développer le pays, l’ancienne vedette du football veut attirer de nouveaux investisseurs, et rassurer par la même occasion ceux qui hésitent à venir au Liberia en raison de la corruption. 

Sur ce point, le jeune président entend renforcer la lutte contre ce phénomène à tous les niveaux. Et il se veut intransigeant : »Si vous êtes corrompu dans mon gouvernement, vous ne resterez pas dans mon gouvernement », a-t-il déclaré dans un entretien avec RFI.

« On va s’attaquer à la corruption et ce ne sera pas que des paroles. Il y aura de l’action. Nous ne voulons donc pas de la corruption, parce que nous savons que la corruption a fait de ce pays ce qu’il est aujourd’hui. Donc, nous devons éradiquer la corruption et nous allons la combattre. Nous avons même décrété que toutes les personnes qui travaillent pour le gouvernement feront l’objet de mesures de contrôle, de surveillance, et devront rendre des comptes. Donc, on combattra la corruption en justice », a soutenu George Weah.

A noter que les jeunes et les pauvres demeurent des priorités affichées de George Weah. C’est ainsi qu’il a lancé le » Pro Poor Agenda » (un programme pour les pauvres), qui concerne tous les secteurs : éducation, business, agriculture, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *