Macron: « Mon seul souci, c’est vous. Mon seul combat, c’est pour vous… »

« Ma légitimité, je ne la tire que de vous », a laissé entendre Emmanuel Macron, critiqué pour son mépris. Dans son discours à la Nation, le président français a dressé le constat d’une France « plongée dans un profond malaise ». Cette allocution intervient alors que le mouvement des « gilets jaunes » dure depuis un mois, et au surlendemain d’une nouvelle journée de mobilisation encore marquée par des violences. Empêcher à tout prix « l’acte 5 » de la mobilisation des frondeurs qui s’annonce déjà « redoutable » sur les réseaux sociaux, voilà l’équation à plusieurs inconnues que l’exécutif devrait résoudre avant samedi prochain 

« Je ressens cette colère comme juste à bien des égards. Je n’oublie pas qu’il y a une colère, une indignation », a-t-il indiqué. Et d’ajouter en ces termes: « Mon seul souci, c’est vous. Mon seul combat, c’est pour vous. Et notre seule bataille, la France »

A noter qu’il s’agit de la première prise de parole publique du chef de l’Etat depuis le 1er décembre. Un discours diversement apprécié par la classe politique française.

Si d’aucuns parlent d’un « geste social fort », d’autres en revanche évoquent un discours fort, « mais sans aucune proposition concrète ».

« À l’indignation du grand nombre contre le fait que certains ont tout et d’autres rien, le président a pensé qu’une distribution de monnaie suffirait à calmer l’insurrection citoyenne en cours », s’est indigné Jean-Luc Melonchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *