André Kangni Afanou: « ce qui est en jeu actuellement, c’est … Faure Gnassingbé »

Comme Jean-Baptiste dans le désert avant l’avènement de Jésus Christ, des voix ne cessent de se lever au Togo pour appeler les acteurs politiques à aplanir le chemin vers les législatives prochaines. Selon plusieurs acteurs, « aplanir » revient à reporter les législatives du 20 décembre. C’est aussi opérer les réformes et l’organisation consensuelle du scrutin. De plus en plus présent sur les réseaux sociaux à travers ses positions vis à vis de la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis plus d’un an, le défenseur des droits de l’Homme André Kangni Afanou estime que la situation actuelle du pays met en jeu la responsabilité du Chef de l’État togolais. 

 » Par dessus tout, ce qui est en jeu actuellement, c’est la capacité d’un certain Faure Essozimna GNASSINGBE à inspirer confiance à l’ensemble de son peuple. Jusque là, il a défendu et protégé la minorité. Il est temps maintenant qu’il écoute et réponde vraiment aux aspirations de l’immense majorité des Togolais. 

Ce qui est en jeu, c’est la capacité de l’actuel président de la République à montrer que la stabilité et le développement du pays lui tiennent (vraiment) à cœur.

Ce qui est en jeu, c’est la capacité du Président Faure à rompre courageusement avec le passé et marquer (enfin) l’histoire du Togo. Définitivement. Positivement. 
Prions pour lui « .

Telle est la récente réflexion de André Kangni Afanou dont la rédaction d’Africa Top Success a obtenue copie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *