Gilets jaunes et la crise togolaise: la leçon de Macron à Faure Gnassingbé !

Lundi 10 décembre 2018, il est 20 h à Paris – 19 h en temps universel. Les français, de part le monde, sont devant leur poste téléviseur. Environ 21,11 millions de Français, selon les données de Médiamétrie. Un président parle à son peuple, il en a jugé nécessaire ! Un ouf de soulagement pour les Français en général, et les  » Gilets jaunes  » en particulier. Après quatre gigantesques manifestations, le Président de la République a pris ses responsabilités face à son peuple.

« Ma légitimité, je ne la tire que de vous. Je ressens cette colère comme juste à bien des égards. Je n’oublie pas qu’il y a une colère, une indignation. Mon seul souci, c’est vous. Mon seul combat, c’est pour vous. Et notre seule bataille, la France. »a lancé Macron  à son peuple. Dans son message à la nation, Macron a annoncé des mesures fortes pour calmer les ardeurs des frondeurs.

En somme, zéro mort et quelques blessés enregistrés pendant près d’un mois de manifestations dans les rues de France dont « les Champs Élysées », considérée comme la plus belle avenue au monde.

Lire la revendication des  » Gilets jaunes  » !

Même heure à Lomé au Togo, petit pays situé dans l’ouest de l’Afrique ! Plusieurs sources dressent un bilan de quatre morts, six selon l’opposition pendant deux jours (seulement) de manifestations, visant à arrêter le processus électoral en cours. A noter que les avis sont partagés sur les conditions « dramatiques » dans lesquelles, un apprenti mécanicien de 11 ans a laissé sa vie. L’innocent a été percé par une balle réelle.

Un an, trois mois, 23 jours ( 19 août 2017 – 12 décembre 2018 ),  le Togo reste plongé dans une crise politique, sociale et économique. Pis, elle s’enlise et n’augure un avenir certain pour le pays. Plusieurs décès dont des mineurs, de nombreux blessés, des arrestations… le bilan laisse perplexe mais aussi révoltant.

Depuis lors, plusieurs voix s’élèvent  pour inviter le président de la République à une sortie médiatique. Mais, force est de constater que M. Faure reste toujours silencieux. Le peuple a besoin d’entendre son président, il n’a jamais manqué l’occasion de l’exprimer.

Plus encore, beaucoup d’observateurs estiment qu’il suffirait que le Président s’adresse à la nation pour apaiser la situation.

« Monsieur le Président, ne laissez pas chavirer le navire, à l’exemple du président Macron, mettez fin à cette tempête qui n’a que trop duré« , écrit un internaute togolais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *