Améliorer les médicaments traditionnels pour un développement durable en Afrique

« De la phytomédecine vers le médicament pour un développement durable en Afrique », c’est le thème sous lequel s’est ouvert ce mercredi à l’Université de Lomé un colloque international sur l’utilisation des médicaments traditionnels et leur amélioration. C’est une initiative du Centre de recherche et de formation sur les plantes médicinales (Cerfoplam).

Notons que ce colloque est organisé dans le cadre de la célébration de ses 30 ans d’existence du Centre de recherche et de formation sur les plantes médicinales (Certoplam). C’est une première étape vers la mise en place d’une cellule de certification des médicaments traditionnels améliorés. Au cours des trois jours du colloque, les participants feront le point sur les activités du centre basé à Lomé et établiront un plan stratégique en vue de permettre l’amélioration des médicaments traditionnels.

Des communications, des sessions de formation et des exposition-ventes de médicaments sont inclus dans le programme de déroulement du colloque. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 50% de la population au Togo a régulièrement recours aux médicaments traditionnels pour se soigner. En effet, les médicaments à base de plantes sont des extraits de plantes ou des parties de plantes réputées pour leurs propriétés curatives. Les préparations à base de plantes ont constitué la base des traitements médicaux depuis des centaines d’années et sont toujours largement utilisées au XXIe siècle.

Source: Togo Top Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *