Kako Nubukpo: un nouveau poste pour le Togolais

Kako Nubukpo reprend du service. Le Togolais est porté à la tête du nouvel Observatoire de l’Afrique Subsaharienne. Une nouvelle responsabilité pour lui qui est habitué de ces postes importants.

La Fondation Jean-Jaurès a décidé de confier la direction du nouvel Observatoire de l’Afrique subsaharienne au Togolais Kako Nubukpo. L’information a été révélée par Jeune Afrique ce dimanche.

Quelques mois après avoir été éjecté de l’OIF où il était responsable de la francophonie économique, l’ancien ministre togolais de la prospective aura une nouvelle responsabilité et devra œuvrer pour atteindre les objectifs que la Fondation Jean Jaurès s’est fixée.

Il devra organiser chaque mois des séminaires économiques et politiques à l’intention des chefs d’entreprises et des responsables politiques.

La Fondation Jean-Jaurès est très proche du Parti socialiste. Elle s’est donnée la lourde mission de consacrer la moitié de ses moyens à la coopération internationale. L’idée est surtout de favoriser l’émergence ou la consolidation de la démocratie dans le monde.

Elle intervient dans une quarantaine de pays. Elle s’active depuis son lancement à faire passer ces messages à travers différentes publications et des événements d’envergure internationale. Kako Nubukpo aura donc pour mission de pérenniser ces actions dans la sous-région et de leur permettre d’atteindre le plus de personnes possibles.

Kako Nubukpo est assez connu dans son pays, en Afrique et dans le monde pour ses positions contre le Franc CFA. Il milite donc vers un changement de monnaie dans la sous-région ouest-africaine. Des positions parfois controversées au niveau de certains pouvoirs publics qui lui valent tout de même respects et considérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *