Gbagbo et Blé Goudé passeront (encore) la Noël et le Nouvel an à la CPI

Laurent Gbagbo est libre…La rumeur s’est propagée vendredi 14 décembre à la vitesse d’un feu de brousse dans les rues d’Abidjan, la capitale économique de la Cote d’Ivoire. À Yopougon, fief de l’ancien président, renseigne Jeune Afrique, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément, criant leur joie et dansant dans les rues au cri de « On aime Gbagbo » ou « Gbagbo libéré ». La rumeur enflammait réseaux sociaux, a été démentie par la CPI.

 » Aucune décision n’a été rendue. Nous ne pouvons donc pas spéculer sur un quelconque verdict. Vous serez informés en temps et en heure dès que la décision sera prise « , a déclaré à Jeune Afrique, Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI.

Aux dernières nouvelles,  notre confrère Afrique-sur7 informe que les juges et avocats de la CPI ont pris des vacances judiciaires qui devraient se terminer après les fêtes de fin d’année. Selon la même source, les vacances judiciaires d’hiver sont prévues du vendredi 14 décembre 2018 au lundi 7 janvier 2019.

A noter que la décision de libération provision de Laurent Gbagbo et son ex-ministre de de la Jeunesse Charles Blé Goudé était vivement attendue par les Ivoiriens. Plusieurs médias ont même repris l’information, avant de publier des démentis.

Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-président, a elle aussi annoncé la libération provisoire de son mari devant des journalistes. Une vidéo de la scène a été mise en ligne, aussitôt reprise sur les réseaux sociaux. La vidéo a par la suite été supprimée du compte de l’ancienne Première dame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *