Saint Addy, le jeune créateur togolais fête ses 10 ans au service du « street wear »

Saint Addy  est très connu au Togo pour ses différentes activités dans la mode. Celui qui a participé à plusieurs événements dans la capitale togolaise et hors du pays célèbre ses dix années de carrière d’artiste du « street wear ».

Et pour ce jubilé d’étain Saint Addy ne compte pas rester dans l’ombre. Un programme spécial a été établi. Des activités qui mettent ensemble, œuvres de charité, des spectacles et des ateliers formations.  Il est prévu une caravane dans la ville de Kara qui sera suivie de démonstrations pour faire connaitre le domaine au public de l’intérieur du pays.

Il est prévu une grande soirée spectacle le 22 décembre à Lomé. Elle sera précédée à la veille d’une distribution de vêtements et de denrées alimentaires aux enfants de rues.

« Nous allons à l’occasion défiler dans la rue et aller exprimer notre soutien aux enfants de rue car parmi eux il y a certainement un plus Saint Addy » a indiqué l’artiste au cours d’une rencontre avec la presse.

Un patriotisme poussé

Le neveu du célèbre plasticien, Paul Ahyee est l’un des pionniers de la révolution du street wear au Togo. Jean Pierre Ayivi Ahyee alias Saint Addy est connu pour sa passion au made in Togo. Propriétaire de la boutique Addy Compagny à Lomé, l’artiste est le concepteur de 228 Togo, Ablode Gbadja et Mougni Tovi, des messages qui invitent et inculquent les valeurs patriotiques mais aussi prouvent l’originalité du produit made in Togo.

Les différentes réalisations lui ont permis de faire valoriser son art à l’international. Ceci à travers divers festivals, défilés et plateaux de mode tenus en Afrique et en Europe notamment.

Des rêves encore plus grands

Après la célébration des 10 ans, l’artiste espère réaliser un de ses rêves. Il s’agit de la création d’une école de mode au Togo. Une manière de mieux positionner le street wear dans les habitudes de ses compatriotes.

« Nous allons œuvrer pour que dans les années à venir nous pussions créer un centre de formation de street wear made in Africa où organiser des spectacles dans le domaine. Aussi, après ces dix ans  dois-je  impacter plus le monde pour qu’on appelle prochainement Docteur Saint Addy », a-t-il dévoilé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *