Gaz: Mauritanie et Sénégal en passe de devenir des puissances régionales

La signature ce 21 décembre à Nouakchott, en Mauritanie, des accords complémentaires sur l’exploitation commune du gisement gazier GTA (Grand Tortue Ahmeyim) situé dans les eaux sénégalo-mauritaniennes marque le véritable démarrage du projet et va faire de ces deux pays des puissances gazières à l’échelle régionale.

La phase d’exploitation peut désormais commencer. Dakar et Nouakchott ont finalisé ce 21 décembre les derniers documents rendant possible le démarrage des travaux. A savoir, l’autorisation d’exploitation, les textes relatifs à la fiscalité des sociétés impliquées dans le projet et les accords de financement des compagnies nationales, sénégalaise et mauritanienne, qui confient à British Petroleum (BP) l’immense champ gazier baptisé GTA, pour Grand Tortue Ahmeyim.

Ce champ hors norme est situé au large des côtes sénégalo-mauritaniennes, à plus de 2 700 mètres de profondeur. GTA recèle 450 milliards de m3 de gaz, soit l’équivalent de 15% de la richesse gazière d’un pays comme le Nigeria.

Le Sénégal et la Mauritanie qui vont s’en partager les fruits vont donc accéder au rang de puissances gazières à l’échelle de l’Afrique. La production commencera à sortir des tuyaux dès 2022. En attendant, il faudra investir jusqu’à dix milliards de dollars, dont une partie pour créer une unité de liquéfaction du gaz.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *