France: les vœux de Macron très critiqués par l’opposition

Lundi, en France, Emmanuel Macron a appelé à l’unité retrouvée des Français. Les vœux du président étaient attendus cette année dans le contexte de la crise des « gilets jaunes ».

Emmanuel Macron a notamment dénoncé les « porte-voix d’une foule haineuse » suite au débordement des dernières semaines. Un ton offensif pour montrer qu’il reste ferme vis-à-vis des manifestants.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Sans surprise, Emmanuel Macron a reçu une salve de critiques après son allocution d’hier soir. Florilège.

C’est Marine Le Pen qui a dégainé en premier. Sur Twitter, la présidente du Rassemblement national a qualifié le chef de l’Etat d’ « imposteur », de « pyromane », d’ « impudent professeur de morale ».

Même tonalité du côté de Jean-Luc Mélenchon. Pour le président de La France insoumise, Emmanuel Macron n’est autre qu’un « lunaire donneur de leçon ».

« Un président moralisateur », renchérit le patron des communistes, Fabien Roussel. « Un président satisfait » pour le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, qui regrette que les mots « pouvoir d’achat » n’aient pas été prononcés.

Aux côtés des « gilets jaunes » depuis le début du mouvement, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan considère, lui, que le président « n’a rien appris, rien compris, qu’il fonce dans le mur ».

Le seul chef de parti à ne pas avoir réagi aux vœux d’Emmanuel Macron est le contesté patron des Républicains, Laurent Wauquiez.

Des vœux très critiqués par l’opposition donc, mais, sans surprise, salués par La République en marche et quelques figures politiques hors majorité dont l’ancien Premier ministre de droite Alain Juppé qui a jugé « excellente » la prestation du chef de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *