Togo: d’enfants démunis à photographes professionnels

Si la vie réserve des situations inconfortables et difficiles à plusieurs personnes, parfois des options se présentent pour leur permettre de maintenir la flamme de l’espoir. C’est le cas par exemple de certains enfants démunis qui sont concernés par un projet photo.

« Photo et film de l’enfant africain », c’est le titre de ce projet initié par l’Association Espoir Nouveau Togo (AEN-Togo). Le lancement a eu lieu le jeudi 3 janvier 2019 dernier. Concrètement, le projet a pour objectif de garantir la formation, le suivi et l’équipement des enfants vulnérables issus des orphelinats. Une manière de mieux les aider à concrétiser leur rêve dans le domaine du photojournalisme.

Le projet comporte plusieurs phases. La première a démarré à Lomé avec un atelier de trois (3) jours organisé à l’endroit des jeunes de l’orphelinat « Jésus le Bon Berger » de Tsévié (35 km au nord de Lomé). Ceux-ci ont été outillés sur les premières bases de la photographie et du photojournalisme.

Pour ces bénéficiaires, c’est le début d’une longue phase de phase de formation, de suivi, et de fourniture d’équipements (appareils photo et caméras). Elle devra durer un an.

« Nous lançons aujourd’hui ce projet en faveur des orphelins que nous avons suivis depuis 2005 au niveau de l’orphelinat « Jésus le Bon Berger ». Depuis des années, notre association de même que certaines structures, accompagnent cet orphelinat. Mais nous nous focalisons seulement sur l’accompagnement selon les besoins de ces enfants, notamment l’accompagnement alimentaire, l’aspect vestimentaire, le suivi scolaire et bien d’autres. Ces enfants grandissent, d’autres ont leur BAC et ils continuent leurs études et on s’est rendu compte qu’ils manquaient quelque chose. Et cette chose c’est quelque chose de concret pour leur permettre de gagner eux-mêmes leur vie. C’est dans ce sens que nous avons décidé de les équiper avec une connaissance technique qu’ils peuvent mettre en pratique dans la vie professionnelle pour se prendre en charge », a déclaré, Johnson Jerry Adodo, président de l’AEN-Togo.

Les six prochains mois seront beaucoup plus consacrés aux travaux sur le terrain. Les encadreurs de l’association vont les suivre et les accompagner. Entre temps, un autre atelier de recyclage couplé de formation pour la production de vidéo est également en perspective. Les compétences acquises seront exposées au grand public au cours d’un festival photos.

Depuis sa création en 2001, l’Association Espoir nouveau Togo joue son rôle dans l’amélioration des conditions de vie des enfants démunis ou abandonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *