Joycee Awosika: la nigériane derrière Oriki, une grande marque de luxe

Joycee Awosika a un parcours atypique mais parfaitement réussi. Depuis trois ans, cette entrepreneure nigériane utilise les matières premières de son pays pour faire éclore une grande marque de luxe.

En 2015, la jeune dame lance Oriki (votre couronne, votre origine en Yoruba). Un véritable message qu’elle lance à ses potentiels clients à qui elle exhorte à la promotion des produits issus de leur terroir même quand il s’agit de beauté. « Les fabricants de produits de beauté et les entreprises du monde entier exploitent les ingrédients naturels cultivés au Nigeria et dans d’autres pays africains, mais il existe très peu de marques autochtones fièrement concurrentes », souligne-t-elle. Une anomalie qu’elle ambitionnait corriger avec son entreprise.

Mais pour arriver à ce stade et réaliser son rêve, elle a dû consentir à des sacrifices. C’est ainsi que déjà en 2011, Joycee Awosika était obligée de quitter les États-Unis où elle vivait pour revenir dans son pays natal. Si elle a travaillé  dans une grande compagnie d’électricité de son pays, Joycee va vite démissionner pour s’occuper de ses rêves.

Pour renforcer sa marque, Joycee Owasika a bénéficié de l’appui du programme Tony Elumelu. Mais au-delà, si ses produits résistent encore malgré une concurrence surtout étrangère accrue c’est parce qu’elle a construit sa réputation sur les produits de qualité. « Nos produits sont exempts d’additifs inutiles, de parabènes et de sulfates », rassure-t-elle.

 La marque a élargi son champ d’activité à plusieurs produits de beauté et de toilettage efficaces et luxueux. Une bonne trentaine de produits parmi lesquels on retrouve des hydratants, des nettoyants pour le corps ou des exfoliants qui sont fait à base des matières premières locales et de toutes les ressources naturelles découvertes à travers le monde.

Au-delà du succès dans les affaires, l’entrepreneure nigériane se sent concernée par le social. A travers sa fondation qu’elle a créée, elle aide les personnes défavorisées à mieux vivre leur quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *