Sénégal: Start-Up Accelerator, cinq innovateurs pistés

Le Centre d’innovation de Kosmos Energy, a lancé un programme qui a pour but de permettre à des jeunes talentueux d’intégrer facilement l’accélérateur de Start-Up du Sénégal pour une durée de six mois. Parmi les candidats, les profils de cinq jeunes sénégalais plaisent déjà.

Cinq jeunes entrepreneurs sénégalais vont bénéficier de la part du programme, des sessions de formation individuelle et de groupes avec des experts. Ils auront également à faire des visites guidées sans oublier un mentorat professionnel pour leur permettre de faire éclore leurs projets.

Les lauréats recevront chacun deux millions de dollars comme fonds de démarrage. D’autres perspectives d’obtention de financement additionnel s’ouvrent à eux également à la fin de cette remise à niveau. Pour le « Sénégal Start-Up Accelerator » l’idée est surtout de parvenir à soutenir des jeunes locaux talentueux qui ont des idées innovantes. Le soutien qui leur est offert vise également donc à leur permettre de proposer des solutions pour relever les défis auxquels les secteurs de l’Agriculture et de la pêche sont confrontés dans le pays.

« Chaque gagnant sera accompagné tout au long du processus de développement sa solution répondant à un besoin réel du marché, contribuant ainsi à la création d’un secteur agricole sain et compétitif au Sénégal»,a indiqué Mamadou Mar Faye, responsable des relations extérieures et de la RSE chez Kosmos Energy

Cinq talentueux espoirs

Il s’agit notamment de Mouhamadou Lamine Kebe de Tool bi, qui propose dans son approche une meilleure facilité dans l’irrigation et l’amélioration des rendements agricoles. Mame Diarra Sarr de Fraisen / Waalu Ma Aagri a pour sa part mis au point un moyen efficace de produire des fraises biologiques  au Sénégal à un coût abordable.

Abdourahmane Diop de Jappandil est le troisième de la liste. Ce jeune a mis au point une plate-forme qui pourra révolutionner l’agriculture de son pays. Elle met en fait en relation les agriculteurs avec des experts agricoles qualifiés, des prestataires de services et le matériel nécessaire. Une manière de faciliter les échanges, les découvertes des dernières innovations et l’amélioration des pratiques agricoles.

Pour Aliou Diallo de Senphytomed, l’accès aux produits à base de plantes et aux remèdes naturels est une grosse préoccupation. Le jeune doué tente également de réinvestir dans la conservation des plantes médicinale. Arfang Mafoudji Sonko de Senbioagro, pour sa part, propose la promouvoir de la transformation des produits locaux en prenant en compte la protection de l’environnement et la création d’emploi complètent la liste.

Leur intégration au sein de l’accélérateur start up du Sénégal démarre à partir de ce mois de janvier 2019, ceci pour une durée de six mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *