Fake Drug Detector: l’application nigériane qui combat les faux médicaments

Fake Drug Detector vient apporter sa contribution dans la lutte contre un phénomène dont les proportions deviennent de plus en plus inquiétantes, le trafic de faux médicaments. C’est une initiative de cinq jeunes filles nigérianes. Elles ont décidé de se mettre ensemble pour mettre en place une équipe surnommée « save our soul [sauver une âme] ».

L’union de ces forces de ces cinq filles a donné la mise en place de cette application dénommée Fake Drug Detector. Une réponse face à l’actualité dans le pays et dans la sous-région.

Et pourtant c’est un drame qui va pousser ces jeunes filles âgées entre 10 et 18 ans à l’action. Le frère de Jessica Osita, l’une d’elles, décède après avoir pris des faux médicaments pour se soigner, à la suite d’un accident de la circulation. Un vrai drame qui va leur donner une motivation supplémentaire pour aller en « guerre » contre le phénomène.

Pour elles qui ne connaissaient rien en informatique, elles vont se mettre corps et âmes pour relever le défit. Elles vont pousser leurs recherches très loin et découvrent un jour des logiciels et tutoriels en ligne  qui leur permettent de créer l’application.

Un phénomène sous-régional

Comme dans encore beaucoup de pays africains, au Nigéria les médicaments contrefaits sont une vie malgré les différents avertissements. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé, c’est d’ailleurs, l’une des principales causes de mortalité sur le continent. Le chiffre de cent mille morts par an est avancé.

FD-Detector se lance donc ce défi d’inverser la tendance et réussir à sauver les personnes encore vulnérables. Téléchargeable gratuitement en ligne, l’application permet de contrôler l’authenticité des médicaments en examinant leurs codes-barres et la date de péremption.

La technologie est simple et pratique. Si l’application a connue déjà du succès, les jeunes filles ne veulent pas baisser les bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *