Gabon: qui est Kelly Ondo Obiang, le chef des putschistes ?

Avec l’aide de quatre frères d’armes, Kelly Ondo Obiang (photo à gauche) a tenté lundi 07 janvier 2019, de renverser Ali Bongo, en convalescence à Rabbat au Maroc après un AVC. Présenté comme un militaire ambitieux, ce dernier se révèle être le commandant adjoint de la Garde républicaine gabonaise, corps d’élite assurant la sécurité du chef de l’Etat

Kelly Ondo Obiang est un ancien de l’Ecole des forces armées (EFA) de Zambakro (Yamoussoukro) en Côte d’Ivoire.

Présent au pays d’Alassane Ouattara suite à la rébellion de 2002, il était de la promotion 2015. Ses compagnons le décrivent comme un homme « calme et intelligent ».

Dans le but de déstabiliser le régime Bongo, il a annoncé se porter à la tête du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS). Une tentative de putsch qui s’est finalement soldée par un échec avec l’arrestation des ses complices. Lui-même en fuite.

Dans une vidéo de sa prise de parole peu fluide, entouré de deux militaires, coiffés des bérets verts de la GR, circulant sur les réseaux sociaux et authentifiée par l’AFP, Kelly Ondo Obiang a souligné dans sa déclaration que « le jour tant attendu est arrivé où l’armée a décidé de se mettre aux côtés de son peuple afin de sauver le Gabon du chaos ».

Ce dernier a par ailleurs jugé les institutions « illégitimes et illégales ».

Soulignons que la vacance du pouvoir n’a pas été déclarée au Gabon en l’absence du chef de l’État dont l’état de santé donne libre cours à des spéculations de tout genre.

La Cour constitutionnelle a transféré en partie des pouvoirs du président au premier ministre et au vice-président.

Cette situation pourrait-t-elle donner des idées à Kelly Ondo Obiang et ses compères ? Nous y reviendrons !

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *