Putsch manqué au Gabon: le chef du commando arrêté, sa cachette fait rire !

Fin de parcours pour Kelly Ondo Obiang, le principal protagoniste de la tentative avortée de coup d’État du 7 janvier à Libreville, Gabon. Le lieutenant et commandant adjoint de la garde d’honneur de la Garde républicaine, a été arrêté par les forces de sécurité et de défense. Une interpellation qui intervient après celle de quatre autres putschistes.

« Le cinquième militaire recherché suite à la tentative de coup d’Etat a été arrêté », rapporte RFI qui précise que « le lieutenant Kelly Ondo Obiang a été retrouvé par les forces de sécurité dans une résidence située non loin de la maison de la radio, caché sous un lit ».

Deux membres du commando ont également été tués, renseigne la même source.

A rappeler que ce dernier avait réussi à s’échapper lors de l’assaut de lancé par le GIGN au sein de la Maison de la Radio Télévision Gabonaise Georges Rawiri.

Un « parfait inconnu », avec Jeune Afrique

Selon nos informations, Kelly Ondo Obiang était jusqu’à ce jour « un parfait inconnu ». Connu « de vue » à la présidence, il y est décrit comme un « soldat de base » relativement discret. Il était régulièrement mobilisé au sein de la garde d’honneur, une unité de parade, et non de combat, regroupant des membres de chaque corps d’armée à l’occasion de cérémonies officielles.

Si les autorités gabonaises cherchent encore à compléter son profil, Kelly Ondo Obiang serait rattaché à l’unité d’intervention parachutiste de la garde républicaine. Il a notamment été formé en partie en Côte d’Ivoire, à l’École des forces armées (EFA) de Zambakro, à Yamoussoukro, où il a achevé une formation en 2015. Créée en 1963, l’EFA forme régulièrement des officiers venus de nombreux pays africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *