Togo: reprise des manifs à partir du 12 janvier, la C14 livre les raisons

La coalition des 14 partis de l’opposition tiendra samedi prochain, sa toute première manifestation pacifique sur toute l’étendue du territoire national. Si d’aucuns estiment que les marches ont montré leurs insuffisances quant à l’obtention des réformes, la C14, pour sa part, trouve bien de raisons pour continuer la lutte avec ces manifestations pour faire plier le régime de Faure Gnassingbé, après les législatives boycottées par cette même frange de l’opposition

Dans un communiqué signé par sa coordinatrice, Brigitte Adjamagbo Jonshon, la C14 a tout d’abord remercié les compatriotes pour leur détermination, présenté les revendications de la coalition, avant d’inviter la population de Lomé mais aussi celles des régions à répondre massivement à la mobilisation de samedi.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué !
COMMUNIQUE N° 005 

GRANDES MARCHES NATIONALES DE PROTERSTATION DU PEUPLE TOGOLAIS FACE AUX COUPS DE FORCES DU RPT UNIR 


Vous venez, chers compatriotes, de démontrer une fois encore votre détermination en boycottant et en condamnant massivement la farce électorale du 20 décembre 2018. La Coalition vous remercie pour votre clairvoyance et pour l’affirmation de votre amour pour notre pays, le Togo. Elle vous invite à nouveau à la rejoindre sur toute l’étendue du territoire national, le samedi 12 Janvier 2019, à partir de 09 h, pour : 

– condamner et rejeter le coup de force électoral du 20 Décembre 2018 ;

– condamner les répressions barbares des manifestations pacifiques, entraînant des morts et des blessés graves ; 

– exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute consultation électorale ; 

– exiger l’arrêt immédiat des intimidations et harcèlements des paisibles populations qui ne demandent que l’alternance politique et l’édification de l’Etat de droit dans leur pays, le Togo ; 

– exiger la libération des manifestants et acteurs de la société civile arrêtés dans l’exercice de leur droit constitutionnel et la levée de l’Etat de siège de fait des villes de Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Kara et des quartiers de Lomé ; 

A Lomé, ces manifestations partiront des points ci-dessous pour atteindre Casablanca face à Grignotine, pour un meeting : 

Départ N°1 : Mission Catholique d’Adidigomé 
Départ N°2 : Pharmacie Nation de Totsi 
Départ N°3 : Immeuble Badohoun face CNTT 

Pour les autres localités retenues, les coordinations locales préciseront les itinéraires. 

Togolaises et Togolais des villes et campagnes, du Togo et de l’étranger, organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen, zémidjans, munis de drapelets togolais, une fois encore soyons tous au grand rendez-vous du Samedi 12 Janvier 2019, pour dire non, ça suffit et exiger la restitution à notre peuple sa souveraineté en mettant fin au régime de régression nationale. 

La lutte populaire est invincible. 

Fait à Lomé, le 08 Janvier 2019 

Pour les organisateurs 

La Coordinatrice 

Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *