RDC: Félix Tshisekedi élu président, Martin Fayulu dénonce un « putsch électoral »

Joseph Kabila a enfin un successeur: il s’agit de Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur de la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo (RDC), selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Le fils aîné de l’opposant Etienne Tshisekedi est élu président avec 7 051 013 voix, soit 38,57% des suffrages exprimés, selon les chiffres de la Ceni.

Martin Fayulu qui arrive en 2è position avec 6 366 732 voix (34,83%), devant Emmanuel Ramazani Shadary, 3è, avec 4 357 359 voix (23,84%), a dénoncé un « véritable putsch électoral » quelques heures après l’annonce des résultats.

« C’est ridicule. Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes. C’est une vilaine escroquerie de Monsieur [Corneille] Nangaa et son camp politique, le FCC [Front commun pour le Congo]. C’est un véritable putsch électoral », a-t-il déclaré sur RFI.

Le taux de participation s’élève à 47,56%, a précisé Corneille Naanga, le président de la Commission électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *