Crise au Togo: les Évêques déterminés à « dire la vérité au peuple »

L’Église catholique, n’a cessé de lever sa voix pour dénoncer ce qui, selon elle, est injuste depuis le début de la crise sociopolitique togolaise. Si apparemment, ses cris d’alarme semblent ne pas être entendus, il n’en est pas une raison de devenir silencieux face aux « tragiques sorts » auxquels est voué le peuple togolais, « le peuple de Dieu ».

Rassemblés autour du thème « Quels prêtres pour notre pays et le peuple de Dieu dans la crise sociopolitique que nous vivons ? », les hommes de Dieu ont tenu du 7 au 11 janvier 2019 à Kpalimé, l’Assemblée générale de la Fraternité des prêtres. 

Dans un message sanctionnant les travaux, les Évêques du Togo se disent plus que jamais engagés à dire la vérité et rien que la vérité au peuple de Dieu sur la crise togolaise et la situation du pays.

« Les événements que nous vivons dans notre pays au plan politique et social, ne sauraient nous laisser indifférents. Les violences contre les personnes, les blessés, les détenus et les morts qui ont émaillé la période du dialogue entre les acteurs politiques sont déplorables et inacceptables. Le peuple de Dieu attend de nous une parole d’espérance et de réconfort mais aussi une parole forte qui appelle le mal, le mal, et le bien, le bien. Le peuple de Dieu attend de ces prêtres la parole de vérité », indiquent les Évêques du Togo.

« Nous devons parler à temps lorsqu’il nous paraît clair que la parole de Dieu est attendue comme une parole forte, d’espérance. Nous devons aussi parler à contretemps, c’est-à-dire pouvoir contester les actes qui nous semblent contraires à la dignité humaine. Parler devient alors un témoignage courageux », poursuivent les prélats.

« Il ne s’agit pas pour les prêtres, de multiplier des messages audios ou vidéos sur la situation sociopolitique du Togo sur les réseaux sociaux, notamment WhatsApp, mais de parler au peuple dans les églises en s’appuyant sur la parole de Dieu. Nous devons nous adresser au peuple dans nos églises et toujours en prenant appui sur la parole de Dieu. Libres à ceux qui nous écoutent de partager s’ils le veulent », lit-on dans le message des Évêques. » expliquent-ils.

A noter que les hommes de Dieu n’ont cessé d’essuyer des critiqués pour leur ingérence dans la politique.

A leurs détracteurs, les prêtres tiennent à faire savoir que « l’église émane du peuple, elle est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *