Sébastien Boko: l’as béninois de la sculpture

Sébastien Boko va faire briller le Bénin. L’Institut français de Cotonou se prépare à accueillir le 16 janvier 2019, le vernissage des œuvres de cet artiste sculpteur béninois. Resté dans l’anonymat depuis un certain temps, l’homme se voit propulsé sous le feu des projecteurs grâce à un seul homme qui a remarqué son talent.

En effet, Sébastien Boko a été révélé à l’opinion publique par le ministre Dona Jean-Claude Houssou et de son épouse. L’histoire de la rencontre est autant belle que surprenante.

 «Au cours de l’une de mes marches dominicales avec mon épouse, je suis passé devant l’atelier de son frère et lui, avec des pièces exposées. On s’est arrêté pour les admirer, pour échanger un peu avec son grand frère qui nous a parlé de lui et l’a fait venir. C’est ainsi qu’a commencé, depuis octobre-novembre 2016, notre coopération…» racontait le ministre le ministre en charge de l’Energie à la presse locale.

De cette rencontre hasardeuse, nait une carrière artistique qui n’est visiblement qu’à ses débuts. Sébastien Boko qui était dans l’anonymat il y a moins de trois ans, est rapidement passé à l’étape de la lumière.  Désormais ses œuvres sont exposées dans plusieurs pays du monde. L’on ne veut pour exemples que ces récents parcours en France, en Israël, en Angleterre, en Ukraine, aux Etats-Unis entre autres.

L’une des fiertés de l’artiste c’est l’une de ses œuvres qui ornent désormais le bureau du Chef de l’Etat béninois, le Président Patrice Talon.

Un parcours atypique

Né en 1984, Sébastien Boko est le fils d’un sculpteur. Son père Koffi Boko est l’un des populaires professionnels des arts plastiques à Zogbodomey dans le département du Zou au Bénin. Si son fils a décidé de suivre ses pas, les choses n’ont pas pour autant été faciles. Après avoir refusé la proposition de son père d’embrasser le domaine, il finit par accepter et passer trois ans dans l’atelier de son père.

En 2005, il va intégrer l’atelier d’Athanase Tonoukon au Hall des arts à Cotonou. Deux ans durant, il s’est familiarisé davantage aux différentes techniques professionnelles du métier de sculpture dans lequel il s’est spécialisé. Aujourd’hui, c’est avec passion que Sébastien Boko exerce son métier. Il a fait ses preuves en compagnie de plusieurs artistes plasticiens béninois de renommée internationale dont Ignace Wagouté et Dominique Zinkpé. Le chemin du jeune doué, ne fait que commencer.

Une oeuvre de Sébastien Boko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *