Faith Keza: l’autre actrice de la technologie du Rwanda

Le 4 janvier dernier, le président Rwandais Paul Kagamé a nommé quatre nouveaux membres (2 hommes et 2 femmes) du Conseil d’administration du Rwanda Development Board (RDB). Parmi ces personnalités qui occuperont les nouvelles fonctions, Faith Keza.

Faith Keza, cette femme talentueuse a conquis son domaine. Une œuvre réussie grâce à un travail acharné et une évolution progressive. Elle occupait depuis 2018, la présidence par intérim de Rwanda Online. C’est une entreprise de technologie qui s’occupe des programmes de e-gouvernement du pays.

Les activités quotidiennes de Faith permettent l’éclosion de plusieurs programmes notamment Irembo. Ce portail en ligne a forgé sa notoriété grâce à la réussite de ses offres. Elle propose en fait, près de 100 services gouvernementaux. Des services qui ont déjà été utiles à plus de 4 millions de Rwandais.

Keza, une détermination fructueuse

Après avoir obtenu au Massachusetts Institute of Technology (MIT) son diplôme en sciences, en génie électrique et en informatique, Faith Keza a décidé de retourner au Rwanda pour être utile à son pays. Elle a également occupé une place importante à la Silicon Valley notamment chez Google, Delphix et Oracle aux USA où elle était ingénieur logiciel.

Elle est également passée par l’Institut Pierre et Marie Curie de Paris. Dans cet établissement de la capitale française, elle a développé un logiciel pour simuler la dégénérescence complexe de la vue chez les patients en utilisant leurs images de rétine. Un travail incontournable et fortement salué. La recherche et le logiciel ont par ailleurs été adoptés par l’Institut de la vision à Paris ceci dans le but de mieux aider l’étude et la recherche sur les maladies des yeux

Faith Keza a également intégré en 2017, le conseil d’administration de la Banque nationale du Rwanda (BNR). Elle est beaucoup plus active au sein du comité de la stratégie et des TIC ainsi que celui de l’audit et des risques.

Désormais, la voilà à un autre niveau de son engagement avec sa nomination au sein du comité d’administration du Rwanda Development Board. C’est en fait un département gouvernemental qui regroupe toutes les agences gouvernementales chargées d’attirer, de retenir et de faciliter les investissements dans l’économie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *