Esi Swatson: à 21 ans, elle est la plus jeune pilote de ligne du Ghana

Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années. Esi Swatson vient encore confirmer cela au Ghana. A seulement 21 ans, la jeune fille est devenue la plus jeune pilote de ligne commerciale du Ghana.

C’est une prouesse qui fait parler de cette jeune fille et qui la propulse aux devant de la scène. Sa jeunesse et son insouciance pourraient d’ailleurs être un atout pour le succès de sa carrière. Et pourtant ce n’est pas derrière ce record qu’elle courrait. Passionnée et déterminée, la jeune ghanéenne s’est donnée tous les moyens pour atteindre son objectif, celui de devenir pilote de ligne.

Née le 23 février 1997 à Accra au Ghana, Esi Swatson ne rêvait que de ce métier. C’est à cet effet qu’à 18 ans, après son diplôme de cycle secondaire, elle a été admise à la Mach1 Aviation Academy en Afrique du Sud.

Un an de formation après, elle a réalisé son premier vol en solo pour les entrainements. Plutard, la jeune Audrey Esi Swatson va obtenir sa licence de pilote privé de la South African Civil Authority. Ensuite vient l’obtention de son permis commercial qui lui a permis de voler en décembre dernier.

« Mon expérience de formation au pilotage avec Mach1 Aviation Academy a développé ma capacité à évoluer dans une organisation dynamique et performante, renforçant l’obligation de prendre des décisions éclairées dans un environnement parfois ambigu, de donner l’exemple et de produire des résultats avec une faible marge d’erreur…J’ai eu le privilège de voler avec des instructeurs de vol vraiment inspirants et désintéressés qui incarnaient la force, le courage, la résilience, le courage et l’intégrité »

Aux jeunes africain, elle lance un appel et les exhorte à l’audace et à l’humilité.

« Pour tous ceux qui souhaitent poursuivre une carrière dans l’aviation, fixez-vous des objectifs spécifiques, ayez une vision et un plan à long terme. Respectez des normes élevées, collaborez et soutenez les autres. Comparez vos performances aux meilleurs des meilleurs et visez l’excellence sans arrogance. Construisez et développez vos réseaux et devenez un mentor capable d’offrir une perspective impartiale. Sachez que tout ne sera pas un succès et que si ce n’est pas le cas, gérez les revers avec grâce et résilience, continuez. Et surtout quand vous réussissez, soyez humble, enseignez aux autres et partagez votre passion pour l’aviation ; ce sera contagieux », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *