Ce qu’il va falloir manger pour sauver la planète

Une quarantaine de scientifiques issus de 16 pays différents a élaboré un régime type, idéal à la fois pour la santé et pour l’environnement. Avec ce nouveau régime, l’équipe de scientifiques estime qu’environ 11 millions de personnes pourraient être sauvées chaque année.

Sans compter une très grande réduction des émissions de gaz à effet de serre. A l’échelle mondiale, il faudrait réduire de moitié la consommation de produits carnés et de sucre d’ici à 2050. A contrario, les légumes, les fruits, les légumineuses et les noix sont invités à prendre deux fois plus de place dans notre alimentation. Au total, les scientifiques préconisent un apport journalier de 2.500 calories, soit 1.200 de moins de ce que les pays riches avalent actuellement. Comment tout cela se concrétise-t-il dans une assiette ? C’est simple : au moins la moitié, en volume, doit être occupée par des fruits et des légumes.

Légumineuses et céréales complètes fournissent de leurs côtés un tiers de l’apport calorique, assaisonnés d’huiles végétales non saturées comme l’huile d’olive ou l’huile de tournesol. Un verre de lait par jour est préconisé, à alterner avec un morceau de fromage ou du beurre. Pour les oeufs, un ou deux par semaine, ainsi que deux portions de poisson ou un steak de boeuf hebdomadaire.

HELENE GULLY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *