Bénin: Kemi Seba lance son parti politique

Kemi Seba dans le grand bain de la politique béninoise. Le leader de la lutte contre le néocolonialisme occidental pour l’autodétermination de l’Afrique, a annoncé le samedi 19 janvier 2019 que l’ONG Urgences Panafricanistes va entamer un tournant décisif de son existence. L’organisation va devenir un parti politique au cours de cette année.

Il a révélé l’information au cours de la troisième étape du procès contre la « Francafrique » qui a eu lieu au campus universitaire d’Abomey Calavi au Bénin. Un rendez-vous qui succède aux étapes du Burkina Faso et de la Centrafrique.

C’est devant plus de 1300 participants mobilisés pour la troisième étape du procès contre la FrançAfrique que le jeune leader a annoncé la surprise de la création du Parti Panafricaniste Béninois (PPB). Une vraie surprise car , il y a encore quelques mois, Kemi Seba avait décidé de ne pas se mêler de la politique ou de toute démarche électorale.

De l’eau a visiblement coulé sous le pont et le leader semble être revenu sur sa décision. « Est-ce qu’aujourd’hui, vous avez l’impression qu’il y a du panafricaniste à l’intérieur de l’Assemblée nationale ? Est-ce qu’aujourd’hui, vous avez l’impression que du côté du pouvoir et du côté de l’opposition, il y a du panafricanisme ? », a demandé Kemi Seba aux participants.

A travers son mouvement, l’homme veut à tout prix faire entrer le panafricanisme dans la scène politique béninoise.

« Nous constatons qu’alors que nous nous mobilisons , alors que nous nous saignons, alors que nous nous battons,  pour que des questions de souveraineté soient entendues, les élites que ce soit de l’opposition, ou le pouvoir ne tendent pas l’oreille, alors qu’aux quatre coins du monde nous sommes entendus, (au moyen orient, en Amérique du Sud, en Russie, par toutes les nations qui résistent à l’impérialiste ). Mais nos propres petites élites refusent d’entendre les questions relatives à l’indépendance africaine…A partir d’aujourd’hui, parce que vous êtes des leaders et non pas des suiveurs, en cette année 2019, l’ONG Urgences Panafricanistes va devenir un parti politique et vous allez être les militants de ce parti en tant que tel », a-t-il déclaré à l’endroit des participants, visiblement surpris agréablement.

Il invite ainsi les étudiants, étudiantes, les chômeurs, les journalistes, les avocats, les banquiers et les juristes, à se joindre à son mouvement pour une meilleure atteinte de leurs objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *