Mali: « Garbal », le service téléphonique qui aide les éleveurs à trouver les points d’eau

La recherche de source d’eau est une des préoccupations importantes des éleveurs dans plusieurs pays. Parfois l’absence de repère peut exposer le bétail ou encore à des réactions des agriculteurs. C’est donc pour aider les éleveurs à mieux s’orienter vers les points d’eau que « Garbal » a été lancé.

Avec Garbal, les éleveurs du Mali identifient rapidement les lieux vers lesquels conduire leurs troupeaux. Les technologies au service du bétail. Un service de téléphonie mobile qui a été créé par le projet STAMP (Adaptation technologique durable pour les pasteurs maliens) en novembre 2017.

L’idée à travers la mise en place de ce service c’est surtout améliorer la résistance des pasteurs au changement climatique grâce à l’accès et à l’utilisation de données satellitaires. Des progrès qui sont également saluées à l’international.

« Pour accéder au service, les utilisateurs se connectent par téléphone à un centre d’appels ou envoient une demande numérique à une base de données moyennant de petits frais supplémentaires et reçoivent des informations telles que la disponibilité des eaux de surface dans une zone choisie, la disponibilité et la qualité de la biomasse, la concentration du bétail et les prix des céréales et du bétail sur les marchés locaux », souligne l’ONU dans sa dernière lettre d’information publiée la semaine dernière.

Etant donné que les images satellite ne sont pas souvent complètes, elles sont vérifiées par les communautés qui vivent proche de ces sites identifiés. Le projet est assez grand et regroupe plusieurs acteurs notamment : le gouvernement, une multinationale et une ONG locale.

La phase 1 qui a eu lieu de 2017 à décembre 2018 a été sanctionné par un succès total. Désormais les différents partenaires entendent l’étendre à l’ensemble du territoire malien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *