Sénégal: Macky Sall insiste sur une meilleure protection des données personnelles

Macky Sall espère assurer ses concitoyens sur la protection de leurs données personnelles. Dans la foulée, les autorités ont fait passer un texte très controversé sur les réseaux sociaux. Mais le président Sénégalais clame haut et fort: l’idée est de protéger encore mieux les données personnelles et les libertés individuelles sur Internet.

En 2018, le Sénégal avait été désigné comme un bon élève en matière de protection des données personnelles. Le chef de l’Etat Sénégalais qui attache un prix à cet aspect est encore revenu sur le sujet au cours de la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux. « La question des données personnelles doit être abordée sous l’angle de la protection des libertés individuelles, dont l’Etat est le garant… Le rôle confié à la Commission de protection des données personnelles (…) prévoit des incriminations et des sanctions liées au traitement des données personnelles, en violation de la loi », a-t-il fait savoir

Le chef de l’Etat Sénégalais est encore revenu sur le sujet au cours de la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux. « la question des données personnelles doit être abordée sous l’angle de la protection des libertés individuelles, dont l’Etat est le garant… Le rôle confié à la Commission de protection des données personnelles (…) prévoit des incriminations et des sanctions liées au traitement des données personnelles, en violation de la loi », a-t-il fait savoir

Une mesure qui permettra un meilleur développement du secteur selon Macky Sall. Car les nouveaux textes vont permettre de rassurer les sociétés qui attachent du prix à cet aspect précis de leurs activités.

Dans la foulée, le président Macky Sall a ajouté que « toutefois, au-delà de la nécessaire protection de ce droit fondamental, l’exploitation des données personnelles présente un intérêt économique majeur pour les entreprises. En effet, ces données de masse communément appelées Big Data constituent une source d’application diverse dans des domaines aussi variés que les sciences, le marketing, les transports, la santé, l’éducation ».

La nouvelle intervention du président Macky Sall traduit également la volonté des autorités sénégalaise à faire bouger les choses en matière de protection de données. La législation a été en effet renforcée dans le domaine. En témoigne par exemple le contenu de la Loi 2008 du 25 Janvier 2008 qui définit les données à caractère personnel « comme toute information relative à une personne physique identifiée ou identifiable directement ou indirectement, directement par référence à un numéro d’immatriculation, un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments physiques, physiologiques, génétiques… ».

La seule préoccupation, c’est surtout de préserver au maximum le caractère privé de la vie des citoyens, surtout sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *