Venom Dj : « Un jour, je vais écrire un livre pour parler de ma galère »

« Venom le Cascadeur » est l’un des artistes les plus connus de la Côte d’Ivoire. S’il n’a pas sorti un grand nombre de chansons, celles qu’il a chantées l’ont rapidement mis sous le feu des projecteurs. Mais s’il connait aujourd’hui un succès dans la musique, l’artiste chanteur n’oublie pas ses moments de galère.

Des moments de douleurs à la gloire actuelle, Venom a connu tout depuis le bas âge. S’il est beaucoup adulé par ses fans et les mélomanes de l’Afrique de l’Ouest, l’artiste sait d’où il vient et ne cesse de le clamer haut et fort.

Les difficultés de la vie ont forgé en la star, une forte personnalité prête à surpasser les quelques rares épreuves de sa carrière à succès. Dans plusieurs de ses chansons, il est revenu sur cette période de vache maigre qu’il a vécu à un moment de sa vie, lorsqu’il vivait avec sa famille au quartier populaire de Gonzacqueville, à Port Bouet.

«Je garde un souvenir vivace de cette période importante de ma vie à Gonzacqueville, ou j’ai connu des moments difficiles. Mais je le dis aujourd’hui, je ne regrette pas d’être passé par ces moments là qui, d’ailleurs, ont beaucoup forgé ma vie» indique la star à la presse locale.

Un message fort, teinté d’un appel à l’endroit de la jeunesse. A cette dernière, Venom à un message important. Ne jamais baisser les bras dans les difficultés, ne jamais chercher la facilités afin de s’éviter des ennuis.  

« Un jour, je vais écrire un livre pour parler de ma vie, ma galère à Gonacqueville », a-t-il promis. Un document qui s’ajoutera à toutes ses chansons déjà sorties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *