Cameroun: Jean Miché Kankan, l’humoriste sort enfin des ‘placards’

Le plus ‘’grand sapeur’’ camerounais Dieudonné Afana Abecon alias Jean Miché Kankan ne fera plus partie des abonnés oubliés. L’humoriste aura bientôt en guise d’hommage, un mausolée à Nkom, son village natal.

Environ 1,5 million de francs a été alloué par le ministère des Arts et de la Culture à la mairie d’Akonolinga au cours de l’exercice 2018 dans le cadre du transfert des compétences, rapporte Camer.be.

Même si les initiateurs du projet craignent l’insuffisance des fonds alloués à la réalisation notamment en ce qui concerne la première phase des travaux, la volonté est fortement saluée.

Il faut souligner que « l’oubli dans lequel le comédien a été laissé après sa mort », suscitait des interrogations.

Les initiateurs appellent toutes les bonnes volontés à se mobiliser pour soutenir le projet.

Jean Miché Kankan, à travers ses célèbres pièces : « la Carte d’identité », « la fille du bar », « Maladie d’amour », « Les bonbons alcoolisés » et « L’élève international », a hissé très haut l’humour camerounais voire africain dans les années 70, 80 et 90.

Le comédien reste encore présent dans les cœurs et lui rendre hommage pour certains, s’avère être une ‘’obligation nationale’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *