Cameroun: l’opposant Maurice Kamto mis aux arrêts

Arrivé deuxième à la présidentielle d’octobre, l’opposant Maurice Kamto a été arrêté lundi soir à Douala. S’inscrivant toujours dans la logique de contestation de la réélection de Paul Biya, ce dernier multiplie des manifestations contre le pouvoir en place

A en croire les médias locaux et internationaux, Maurice Kamto qui n’a de cesse de dénoncer un « hold-up » électoral, a été interpellé aux alentours de 19h30 au domicile d’Albert Dzongang, un de ses soutiens.

Le même Albert Dzongang et Christian Penda Ekoka, un économiste, soutien de Maurice Kamto, ont également été arrêtés, rapporte RFI.

En guise de protestation, souligne la même source, 300 personnes se sont alors massées devant le domicile d’Albert Dzongang. Un rassemblement rapidement dispersé par des tirs en l’air.

Les autorités ont confirmé ces arrestations mais n’ont pour le moment pas souhaité s’exprimer.

En parallèle, renseigne toujours RFI, deux autres membres du MRC, Alain Fogue, trésorier du parti et professeur d’université, et Célestin Djamen ont également été arrêtés, lundi soir à Yaoundé, a confirmé le ministre de l’Administration territoriale Paul Ataga-Nji.

Ce dernier avait estimé samedi soir que le MRC avait « franchi la ligne rouge et débordé le seuil de tolérance » après que le parti a appelé ce week-end à des marches contre la réélection de Paul Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *