Ndeye Maty Diop: quand un commentaire banal envoie la jeune fille dans l’entrepreneuriat

Ndeye Maty Diop s’est lancée dans le monde de l’entreprenariat il y a juste quelques semaines. Grande passionnée de la communication, c’est plutôt dans le monde de la distribution de poulet qu’elle investit toutes ses forces quotidiennes.

A 28 ans, cette jeune sénégalaise espère concrétiser un rêve: celui de réussir un à s’autosuffire financièrement. Elle a lancé le 24 décembre 2018,  Coq’Rico, une structure qui se charge surtout de la vente et de la distribution de divers produits notamment des poulets de chair, des blancs, de pilons, des cuisses mais aussi des œufs. Un début intéressant puisque le jeune entrepreneur espère intégrer bientôt un mélange d’épices pour accompagner certaines cuissons sur le plan local.

Pour réussir à assoir une société stable et prospère, Ndeye Maty compte mettre l’accent sur une diversité de produits mais surtout de qualité.  Après seulement quelques semaines dans l’entreprenariat, la jeune dakaroise semble s’y plaire et invite les siens à s’impliquer.

« J’invite cependant tous les jeunes particulièrement les femmes à ne plus hésiter pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Il y a énormément d’opportunités qui y découlent. Ceci est le seul gage d’une jeunesse africaine réactive à l’idée de prendre son destin en main » indique-t-elle.

Un parcours opposé

Grande passionnée de la communication, elle trouve également du temps pour une autre passion, la photographie.

Mais son engagement dans le monde de l’entreprenariat est parti d’une publication sur le réseau social Facebook. Il s’agissait d’une publication où une personne se demandait « Comment pourrai-je faire pour gagner de l’argent rapidement ? ».

Parmi les commentaires, un a attiré l’attention de la jeune fille : « Tu pourrais vendre 50 poulets de chair à 25 personnes soit 2 poulets par personnes, ainsi tu pourras te faire facilement un bénéfice mensuel de 35000. C’est peu certes, mais si tu multiplies cela durant des mois, cela te fera un gros chiffre d’affaire »

Une intervention qui va lui apprendre beaucoup de choses et qui lui permettra de se lancer dans le grand bain.

« J’ai liké le commentaire pour avoir trouvé l’idée simple et pertinente et j’en ai fait part à quelques-unes de mes connaissances pour recueillir leurs avis. Bon, j’ai traîné l’idée des mois durant, puis j’ai décidé de me lancer avec comme armes la patience et la persévérance. Une nuit, j’ai réfléchi au nom, je l’ai choisi et le matin, avec le peu de compétences que j’ai de Photoshop, j’ai créé ma carte de visite, ce que je voulais que l’on imprime sur mes sachets, sur mes autocollants et hop j’ai contacté mes imprimeurs ».

Désormais c’est dans ce domaine que joue son avenir et elle espère trouver des partenaires pour faire grandir sa petite structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *