Cameroun: de lourdes charges retenues contre Maurice Kamto

Le  leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est dans de sales draps. Opposant du régime de Paul Biya, Maurice Kamto a été interrogé mercredi après-midi par la police judiciaire soit deux jours après son interpellation au domicile de l’un de ses soutiens à Douala. Rébellion en groupe, hostilité contre la patrie, trouble à l’ordre public et insurrection, l’infraction…voilà les charges présentées contre Maurice Kamato, qui continue de contester la victoire de M Biya à la dernière présidentielle.

Selon RFI, l’on reproche à l’ancien candidat à la présidentielle l’appel à manifester lancé à ses militants, ce que Maurice Kamto appelle les « marches de résistance » pour dénoncer de nouveau le résultat de la présidentielle d’octobre dernier.

Les autorités accusent également des militants de son parti, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, le MRC d’être responsables des actes de vandalisme contre les ambassades du Cameroun à Paris et Berlin, samedi dernier. Notamment d’avoir détruit des symboles de l’Etat.

Selon Emmanuel Simh, le vice-président du MRC, la garde à vue de Maurice Kamto ne lui a toujours pas été notifiée, « ce qui pose à ses yeux un vrai problème juridique ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *