Congo: purge dans la fonction publique, 4 525 agents fantômes démasqués

Le gouvernement N’Guesso se lance dans la chasse aux postes fictifs au sein de la fonction publique. Une étude diligentée par le gouvernement au sein de la fonction publique vient de donner des conclusions hallucinantes, rapporte Koaci.

Au total 4.525 agents fantômes continueraient de percevoir des salaires au Congo.

« Nous savons aujourd’hui, qui a fraudé, qui a fait usage de faux diplôme ou d’un faux texte. Tous ces éléments sont déjà disponibles dans le rapport de recensement », a déclaré Gabriel Moussiengo, inspecteur général des services administratifs à la Fonction publique.

Une action fortement encouragé par les différents syndicats. Dans un pays où le taux de chômage est assez criard comme le cas des autres pays de l’Afrique notamment subsaharienne, il n’est pas question d’encourager des postes fictifs et des indemnités frauduleuses qui pourraient servir à venir en aide aux jeunes d’une quelconque manière.

« Nous accompagnons l’Etat dans l’assainissement de la fonction publique. Il faut mériter ce que vous obtenez. Si vous n’occupez plus le poste, et qu’on continue de vous payer en tant que directeur ou chef de service, ça c’est malhonnête. Nous ne sommes pas contre ce toilettage », a déclaré Edouard Adzotsa, le président de la Fédération du syndicat des journalistes.

D’autres secteurs devrait également accueillir la même actions, a-t-on appris de plusieurs sources locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *