Liberté économique: le Togo récompensé pour ses efforts

Le Togo évolue résolument sur certains plans. L’illustration dans le récent classement, publié par la fondation américaine Héritage. Cette nouvelle publication fait gagner 10 places comparativement au précédent. Une progression attribuée aux efforts fournis par les autorités du pays dans le domaine économique.

D’après le think tank américain, cette progression est attribuable à la levée par le gouvernement togolais, de nombreuses contraintes, notamment sur la production, la distribution ou la consommation de marchandises et de services, pour le libre jeu économique.

De façon globale, Héritage estime que l’état de droit s’est amélioré, mais les acquis restent précaires : « L’exécution des contrats est difficile. La protection des biens immobiliers est également difficile parce que la plupart des terres n’ont pas de titre de propriété clair… Le système judiciaire manque de ressources… »

Ces efforts se traduisent dans le classement, avec un bond de 10 places sur le plan mondial. Sur la plan africain, le Togo gagne également 6 places, avec une augmentation du score de 2,5 points. Avec un score de liberté économique de 50,3, le pays passe de sa 168e place de l’année dernière pour devenir 158ème économie la plus libre à l’indice 2019. 41e sur le plan africain à l’indice 2018 rendu public l’an dernier, le pays occupe désormais la 35e place sur 47 pays classés dans cette région.

Une progression consécutive puisque, l’année dernière déjà, le Togo avait montré des signes positifs avec notamment des progrès significatifs sur des indicateurs qui ont trait à la liberté d’investissement et à la stabilité monétaire.

Le pays lorgne sur les plus grands modèles de libertés économique dans le monde. Hong Kong, Singapour et la Nouvelle Zélande caracolent respectivement aux premières places du classement. Les Emirats Arabes Unis arrivent à 9e position, les Etats-Unis à la 12e, le Qatar est classé 28e, le Rwanda 32e et la France 71e.

Ces pays ont montré assez de stabilité et d’efforts dans ces domaines et pourraient être des modèles de réussite à suivre pour le pays.

La fondation américaine Héritage mesure depuis 1995 la liberté économique dans le monde, sur la base de 12 indicateurs quantitatifs, regroupés en 04 grandes catégories : l’Etat de droit, la prépondérance du gouvernement, l’efficacité réglementaire et les marchés ouverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *