Mélissa Bimé: la Camerounaise associe technologie pour résoudre la pénurie de sang

La pénurie de sang est un phénomène de plus en plus récurent dans beaucoup de pays. Face à l’urgence de la situation, Mélissa Bimé tente d’apporter une solution à sa manière. La jeune infirmière camerounaise veut associer rendre la technologie utile dans ce domaine.

A 22 ans, Mélissa Bimé, a mis au point Infiuss. Il s’agit en fait d’une réserve de sang en ligne qui vise à sauver des vies des personnes dans le besoin. La jeune infirmière a été poussée dans son initiative par des expériences qu’elle vit quotidiennement dans l’hôpital où elle travail. Sans rien pouvoir faire, Melissa a vu une petite fille de 5 ans décéder en raison de la pénurie de sang dans la structure.

De cette expérience particulière, naitra une motivation grande mettre fin à l’un des problèmes cruciaux dans les hôpitaux à savoir la pénurie de sang. Elle crée ainsi en 2016, Infiuss, une banque de sang en ligne qui permet facilement de fournir aux formations sanitaires des poches de sang pour faciliter les transfusions.

Au début, elle a d’abord accentué la sensibilisation sur la nécessité de donner le sang pour sauver des vies. Les explications de Melissa et de son équipe de six personnes, ont permis de faire des progrès dans les habitudes des populations. Les donateurs ont encore plus pris confiance et ont recommencé par donner de leur sang.

Infiuss connecte ainsi les hôpitaux qui ont des banques de sang à ceux qui en n’ont pas. Une manière de rendre l’information à la disponibilité des nécessiteux. Et pour bénéficier d’une poche de sang, la jeune femme a institué un processus simple et rapide. Il suffit que l’hôpital qui est dans le besoin appelle les services de Infiuss ou envoie un message à leur adresse.

Quelques années après, c’est un chemin intéressant qui a été parcouru par la jeune femme et sa structure. Elle a tissé de nos jours des partenariats avec plus d’une quarantaine d’hôpitaux dans son pays et s’occupe de l’approvisionnement de plus de 5 000 poches de sang dans les centres de santés. Le succès et l’apport considérable de son initiative ont été salués notamment par un prix pour l’Afrique sub-saharienne au Cartier Women’s Initiative Awards 2018.

 Mélissa Bimé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La jeune femme espère dépasser les frontières de son pays et étendre son initiative à tous les autres pays du continent africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *