Egypte: plus de 40 momies encore découvertes

L’Egypte n’a pas encore fini de livrer ses secrets. Le pays des pharaons fait toujours l’objet de missions d’exploration pour découvrir les vestiges des anciennes civilisations. C’est l’une d’entre elles qui a permis une nouvelle découverte surprenante. Des momies de la dynastie ptolémaïque.

Quelques semaines après la récente découvertes de tombes anciennes, le ministère des Antiquités a annoncé la nouvelle trouvaille de plus de 40 momies datant de la dynastie ptolémaïque d’origine grecque (323 à 30 avant J.-C.). Ces momies ont plus de 2000 ans. Malgré une si longue durée, elles sont « en bon état ».

Sous le sol sableux du site archéologique de Touna el-Gebel à Minya, en Moyenne-Egypte (centre), une vaste pièce donne accès à plusieurs chambres minuscules.

A l’intérieur, des momies brunâtres sont posées à même le sol ou placées dans des cercueils ouverts en argile blanche. De sexes et de tailles différents, elles sont enveloppées de lin ou décorées d’écritures démotiques, une langue égyptienne antique. Certaines portent encore des fragments de carton coloré, un matériau utilisé pour la fabrication de masques funéraires.

Ces hommes et ces femmes, ces enfants et mêmes ces animaux de compagnie ont été découverts dans un tombeau familial appartenant à « la petite bourgeoisie » de l’époque ptolémaïque, du nom de la dernière dynastie pharaonique régnante, d’origine grecque, sous la souveraine reine Cléopâtre avant que l’Egypte ne passe sous domination romaine.

C’est la conclusion heureuse d’une mission qui a duré presque une année. Depuis février 2018 l’équipe de chercheurs a travaillé de longue haleine pour parvenir à découvrir ces momies dont douze sont celles d’enfants et six d’animaux, pour la plupart des chiens.

Après ces découvertes précieuses qui enseignent sur certaines pratiques de l’antiquité, la grande préoccupation dans le pays c’est surtout la conservation de la meilleure des manières de ces momies et objets découverts. L’Egypte est souvent critiquée pour sa négligence et son manque de rigueur scientifique. Désormais, les autorités veulent montrer qu’elles prennent soin de leur trésor archéologique.

Chaque année, les surprises ne manquent pas dans ce pays. Fragment de papyrus, momies, anciennes tombes enfouies dans le sol sont constamment découverts pour permettre d’élucider des points noirs de l’histoire du pays des pharaons et garder un souvenir important pour les citoyens du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *