Togo: affaire « riz impropre à la consommation », l’Institut National d’hygiène a tranché !

Le produit fait objet de polémique depuis plus d’un mois. Aux dernières nouvelles, le riz transporté par le navire Océan Princess était soumis aux analyses pour trancher de sa qualité. C’est fait, les résultats de l’Institut National d’hydrogène(INH) sur la qualité du riz ont déclaré la cargaison de riz « propre » à la consommation humaine et à l’alimentation animale.

« Le riz de la cargaison du Navire Océan Princess est propre à la consommation humaine et à l’alimentation animale », a confié les
résultats issus des analyses des échantillons du riz, prélevés le 22 janvier dernier par les services phytosanitaires de l’INH.

Une conclusion de l’INH-Togo qui confirme celle du ministère du Commerce de la Guinée datée du 19 Novembre 2018 ( a en croire afrique-news.info) et contredit la déclaration de la Ligue des Consommateurs du Togo(LCT) quant à la qualité de ce riz.

Selon le rapport du laboratoire de microbiologie alimentaire de l’Institut National d’hygiène datant du 30 janvier 2019 et signé du Dr BADJAKLOU Kossi, chef du Laboratoire, il ressort que « les échantillons prélevés sont de qualité d’hygiène et de sécurité sanitaire satisfaisantes ». 

Ce dernier soutient que « les produits analysés sont propres pour la consommation humaine et pour l’alimentation animale ». 

A noter que ces résultats restent insatisfaisants pour nombre de Togolais.

« Pourquoi se donner autant de mal pour rassurer de la qualité d’un riz qui, selon les autorités togolaises, est plutôt destiné au Burkina-Faso? Pourquoi analyser le riz birman au Togo si effectivement il n’est destiné à la consommation togolaise? « , autant de questions que se posent l’opinion. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *