G5 Sahel: le président Roch Kaboré prend la tête de l’institution

La force G5 Sahel a un nouveau président depuis le 05 février dernier. A la fin de la conférence des chefs d’Etat, le 5ème du genre, qui s’est tenue à Ouagadougou, le président nigérien Mahamadou Issoufou a passé le flambeau à son homologue Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Cette passation intervient dans un contexte plutôt instable pour le Burkina Faso où les attaques de rebelles ne font que s’enchaîner ces temps-ci.

Toutefois, il s’agit pour les cinq pays du Groupe que sont le Niger, le Mali, le Tchad, la Mauritanie et le Burkina, de mettre en commun leurs efforts pour faire de la force G5, une institution plus opérationnelle.

Au cours de cette conférence, plusieurs recommandations fortes ont été prises pour une meilleure sécurisation de la zone G5 Sahel.

« Si nous n’arrivons pas à nous occuper de notre jeunesse, à la nourrir, à lui trouver des emplois, elle aura tendance à céder au terrorisme. La force est opérationnelle et a déjà mené plusieurs opérations notamment dans le fuseau centre. La lutte que nous menons contre le crime organisé est une lutte pour les droits humains », a prévenu le président nigérien, Mahamadou Issoufou convaincu que la lutte contre le terrorisme passe par une bonne éducation des jeunes.

Le président Kaboré conscient de la lourde tâche qui lui est confiée, a remercié son prédécesseur et a relancé les bailleurs de fonds et autres partenaires à accompagner la lutte. Un appel auquel ont répondu favorablement les Nations unies.

« Les Nations unies restent préoccupées sur le cas de l’insécurité, les conflits intercommunautaires, conflits agriculteurs éleveurs. Pour venir à bout de ce fléau, nous devrons conjuguer nos efforts pour renforcer la présence de nos États et instaurer le dialogue. Les Nations unies réaffirment son engagement à accompagner le G5 Sahel », a rassuré le Représentant des Nations unies pour le sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *