RDC: Félix Tshisekedi appelle les exilés politiques à rentrer… Moïse Katumbi aussi ?

Félix Tshisekedi tend la main aux exilés politiques de son pays. Le nouveau président de la République Démocratique du Congo a exhorté les opposants qui ont été poussés à la fuite à rentrer chez eux. Un appel qu’il a lancé vendredi dernier au cours de sa visite dans la capitale du Congo voisin.

« Tous ceux qui ont quitté le pays et qui ont été poussés à l’exil pour des raisons politiques ou idéologiques sont libres de rentrer chez eux Pour vous, compatriotes de la diaspora, nous créerons des conditions favorables pour mettre fin à tout ce qui vous a poussé à fuir à l’étranger. Tout le monde aura besoin de faire avancer le Congo », a déclaré Tshisekedi.

Le nouveau président prend les commandes d’un pays troublé, après une élection controversée. Il tente de rassurer ses concitoyens qui hésitent encore à croire que la page Kabila est tournée. Cet appel s’adresse concrètement aux plus de 60 000 réfugiés (congolais) au Congo Brazzaville.

Ceux-ci ont été contraints à l’exile sous la présidence des Kabila et n’allaient pas survivre si le pouvoir n’avait pas changé. De nombreux exilés à Brazzaville appartenaient aux forces armées ou à des éléments de divisions spéciales à l’époque de Mobutu, ou étaient des membres radicaux du parti d’opposition fondé par le défunt père de Tshisekedi, Etienne.

L’heure du retour pour Katumbi Moïse?

Si cette décision de Félix Tschisekedi satisfait beaucoup d’anonymes, les interrogations se tournent autour de Moïse Katumbi. L’ancien gouverneur du Katanga a été contraint à l’exil par l’ancien gouvernement qui avait lancé un mandat d’arrêt contre lui. S’il a tenté en vain de rentrer à pied à partir de la frontière avec la Zambie, l’heure semble sonner pour un come-back pacifique.

En effet, le nouveau président, était son allié d’opposition, il y a quelques semaines seulement. Sur cette base Katumbi pourrait-il rentrer au pays, sans courir le risque d’être mis en prison ? Une question qui se pose au sein de l’opinion publique surtout que l’on sait que Joseph Kabila n’est pas autant très éloigné des affaires et pourrait jouer un rôle dans l’ombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *