Togo: Brigitte Adjamagbo « ceux qui veulent détruire la C14 n’y arriveront pas »

Ce n’est plus un secret de polichinelle. La coalition des 14 partis de l’opposition passe par une mauvaise passe. Entre désertion, désaccord et malentendu… les signes, plus ou moins clairs, devraient réjouir certainement les détracteurs de ce regroupement de partis de l’opposition. Alors que les rumeurs deviennent de plus en plus persistantes, Brigitte Kafui Adjamagbo, la coordinatrice de la coalition des 14 a accepté de se livrer au micro de nos confrères de iciLomé.

« L’accalmie que vous observez est due au fait que nous sommes en pleine réflexion et planification. Si les conservateurs qui ne veulent pas que ce pays change, pensent qu’il ne se passe plus rien, et que le changement attendu par les Togolais n’aura plus lieu, et bien ils se trompent », a-t-elle indiqué.

Convaincue que rien ne pourra arrêter les togolais dans leur soif de l’alternance, la Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) soutient que la C14 est en train de se préparer pour relancer cette marche vers l’alternance.

C’est d’ailleurs la raison de tenir de son conclave pour redéfinir les bases d’une lutte qui aboutira à l’alternance en 2020.

« Nous sommes conscients que nous arrivons à un tournant décisif. Il faut qu’au sortir de cette réunion, nous puissions avoir des orientations claires et pouvoir agir rapidement », a reconnu Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson. 

Et d’ajouter, « les Togolais veulent savoir comment nous poursuivons la lutte, la question des réformes, comment nous l’abordons désormais, quelle sera notre ligne politique ? Les Togolais veulent savoir notre position par rapport aux échéances électorales qui nous conduiront vers l’alternance, les stratégies à mettre en œuvre… ».

« Il y a des difficultés que nous sommes en train de résoudre à l’interne. Les discussions ont commencé avec le CAR. Je suis confiante que cette marche, nous l’a mènerons à terme. Si je vois toutes ces forces occultes et de forces malintentionnées qu’il y a contre la C14, je me dis que les gens n’ont rien compris. Nous sommes sereins », a-t-elle lancé en allusion à la récente sortie du CAR qui se veut en marge du conclave.

Aux détracteurs de la Coalition des 14, Adjamagbo affirme : « Ceux qui veulent détruire la C14, à supposer qu’ils y arrivent, mais ils n’y arriveront pas, je suis convaincue que ça n’arrêtera pas la marche. Les Togolais sauront trouver les ressources qu’il faut pour opérer l’alternance au plus tard en 2020. Vraiment, il n’y a rien à voir, circulez ! Nous sommes en train de nous organiser ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *