Togo: les arbitres en colère

Le football togolais a été tristement peint de graves violences le weekend dernier. Des faits qui ont sérieusement révolté les arbitres togolais qui, justement, étaient bien molestés par joueurs et supporteurs alors qu’ils étaient simplement dans l’exercice de leur fonction. Des violences qui ont amené l’Association nationale des arbitres de football du Togo à hausser le ton.

Dans un communiqué, les hommes en noir dénoncent des scènes de « chasse à l’homme » après plusieurs rencontres disputées le week-end dernier, Gbikinti-Gomido notamment.

L’ANAFOOT dans son communiqué, demande à la Fédération togolaise de prendre en charge les soins des blessés et de garantir la sécurité de tous les officiels à l’avenir.

Tant que ces conditions n’auront pas été respectées, l’organisme appelle les arbitres à « ne pas répondre aux désignations sur la prochaine journée ».

En effet, lors du match Gbikinti-Gomido, l’officiel et son assistant ont ainsi été traînés par terre et molestés tandis qu’une arbitre assistante du match entre Foadan et Dyto a passé plusieurs heures dans le coma après avoir reçu des projectiles.

Des projectiles qui ont aussi découpé le nez du 4e arbitre… La première assistante de cette même rencontre « n’a eu la vie sauve qu’en escaladant la clôture pour se réfugier dans une maison environnante avant d’en être évacuée après que les habitants aient pris le soin de la déguiser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *