Polémique de panthère noire: « rien n’existe en Afrique jusqu’à ce qu’un Blanc le voie »

Au Kenya, l’image d’un léopard noir fait le buzz sur la toile. Un buzz qui n’est pas vraiment apprécié par la population.

En effet, grâce à un piège mis en place, le photographe animalier anglais Will Burrard-Lucas a récemment pu capturer quelques images d’un léopard noir dans le camp de Laikipia Wilderness, au Kenya.

Les clichés du Léopard noir, une première depuis 100 ans comme le rapporte certaines sources étaient inespérées. Jusqu’à présent, l’animal lui échappait… du moins jusqu’à ces nouvelles captures.

Plus connu sous le nom de « panthère noire », le léopard noir doit sa couleur différente de ses congénères à une mutation génétique causant un mélanisme et fait partie des espèces rares en voie de disparition.

Si certaines médias étrangers tels que CNN, National geographic , ou le Daily , qualifient ces captures d’ « exploits » , de photo » rares »prises depuis 1909 en Ethiopie , pour la presse kényane , elles ne sont pas si inédites qu’on le prétends souligne Koaci.

L’écologiste Mordecai Ogada parle même d’un « apartheid naturaliste ». Pour elle, « Rien n’existe en Afrique jusqu’à ce qu’un Blanc le voie ». Cette dernière affirme que son équipe avait vu un léopard noir en 2001.

Une déclaration que beaucoup concède à l’écologiste se basant sur le fait que les exploits de l’africain ne sont pas apprécié à leur juste valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *