Côte d’Ivoire: naissance d’un parti pro-Soro

Un nouveau-né dans le paysage politique ivoirien, le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI). La formation a été constituée ce samedi à Abidjan avec un premier objectif concret. Il s’agit notamment de soutenir la candidature de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro à la présidentielle de 2020.

Les choses vont visiblement rapidement autour de Guillaume Soro. Après avoir annoncé la formation d’un mouvement dénommé « comité politique » vendredi, c’est une formation politique qui voit le jour le lendemain avec le même objectif.

Ce sont des centaines de militants qui se sont mobilisés et ont approuvé au cours d’une assemblée générale la transformation de ce « mouvement », lancé en 2013, en « parti politique ». Le RACI épousera l’idéologie « sociale-démocrate », selon son président exécutif Mamadou Kanigui Soro. Celui-ci qui n’a aucun lien de parenté avec l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne a ouvertement confié que l’objectif du nouveau parti sera de « promouvoir la candidature de Guillaume Soro à la prochaine élection présidentielle ».

L’ancien chef de la rébellion (2002-2010), se présente comme un « démocrate », sans plus de précision sur son orientation politique. Mais déjà le RACI revendique « 20.000 adhérents » sur « l’ensemble du territoire » ivoirien. Le parti entend s’attacher aux questions sociales qui tiennent à cœur les ivoiriens notamment le chômage, la paupérisation, la corruption, l’exode des jeunes…

Après sa démission du perchoir de l’Assemblée, Guillaume Soro semble inexorablement lancé dans un nouveau challenge. Ses prochaines apparitions publiques et déclarations à la presse seront encore plus scrutées pour voir l’élan dans lequel est l’homme de 46 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *