Présidentielle au Nigeria: de quoi Buhari accuse la Commission électorale ?

L’élection présidentielle au Nigeria est reportée sur le 23 février prochain pour des « raisons logistiques ». Un report que ne digère toujours pas, le président sortant Muhammadu Buhari qui, veut situer les responsabilités sur  » l’incompétence  » – a-t-il déclaré – de la Commission électorale nationale indépendante (INEC).

Muhammadu Buhari, candidat à sa propre succession a dénoncé au cours d’un meeting par son parti lundi, le report in extremis des élections générales de samedi.

« La Commission nationale a eu tout le temps qu’elle voulait et toutes les ressources nécessaires. Pourquoi attendre 6h avant le début du scrutin pour annoncer ne pas être en mesure de l’organiser ? Manifestement, il va falloir expliquer un tel niveau d’incompétence à la Nation. A l’issue du scrutin, nous devrons savoir exactement ce qui s’est passé et qui est responsable », a déclaré Buhari.

A noter que depuis l’annonce du report du scrutin d’une semaine, les deux principaux partis, l’APC au pouvoir et le PDP d’opposition s’accusent mutuellement de « sabotage », se livrant à une guerre des mots de plus en plus virulente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *